Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme
La Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme, créée par décret ministériel en 1994, couvre près de 2 800 ha des 7 200 ha que compte la Baie.
A cet espace estuarien s’ajoute le Parc du Marquenterre et ses quelques 200 ha constituant la partie terrestre de la Réserve.
L’Etat a confié la gestion de cet espace protégé au Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard.


Les dernières actus







Suivez nos actus sur les réseaux
Sur www.reserves-naturelles.org

blog marquenterre nature    facebook Reserve naturelle



carto reserve naturelle de la Baie de Somme
EN PARTENARIAT AVEC

Partenaires RNN
Un site préservé au coeur d’un réseau
L’espace protégé par la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme est également au coeur d’autres périmètres :
• Parc Naturel Marin des Estuaires Picards et de la Mer d’Opale
• sites du Conservatoire du Littoral
• Natura 2000
• Ramsar
• Parc Naturel Régional Baie de Somme
• Grand Site de France Baie de Somme

Qu’est-ce qu’une Réserve Naturelle ?
Les Réserves Naturelles sont des lieux où la nature est belle mais pas que. Fleurs et arbres, oiseaux et mammifères, cailloux et fossiles, forment des paysages qui nous émeuvent, dont l’harmonie est souvent fragile et que nous voulons conserver.
Grâce à une réglementation adaptée respectant le contexte local, le champ d'intervention de ces Réserves est large :
• Préservation d'espèces animales ou végétales et d'habitats en voie de disparition ou remarquables ;
• Reconstitution de populations animales ou végétales ou de leurs habitats ;
• Conservation des jardins botaniques et arboretum constituant des réserves d'espèces végétales en voie de disparition, rares ou remarquables ;
• Préservation des biotopes et de formations géologiques, géomorphologiques ou spéléologiques remarquables ;
• Préservation ou constitution d'étapes sur les grandes voies de migration de la faune sauvage ;
• Études scientifiques ou techniques indispensables au développement des connaissances humaines ;
• Préservation des sites présentant un intérêt particulier pour l'étude de la vie et des premières activités humaines.

Qu’est-ce qu’une Réserve Naturelle ?


Les Réserves Naturelles sont des lieux où la nature est belle mais pas que. Fleurs et arbres, oiseaux et mammifères, cailloux et fossiles, forment des paysages qui nous émeuvent, dont l’harmonie est souvent fragile et que nous voulons conserver.
Grâce à une réglementation adaptée respectant le contexte local, le champ d'intervention de ces Réserves est large :
• Préservation d'espèces animales ou végétales et d'habitats en voie de disparition ou remarquables ;
• Reconstitution de populations animales ou végétales ou de leurs habitats ;
• Conservation des jardins botaniques et arboretum constituant des réserves d'espèces végétales en voie de disparition, rares ou remarquables ;
• Préservation des biotopes et de formations géologiques, géomorphologiques ou spéléologiques remarquables ;
• Préservation ou constitution d'étapes sur les grandes voies de migration de la faune sauvage ;
• Études scientifiques ou techniques indispensables au développement des connaissances humaines ;
• Préservation des sites présentant un intérêt particulier pour l'étude de la vie et des premières activités humaines.



Un espace à respecter
Le décret


La création de la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme est intervenue avec l’entrée en vigueur du décret ministériel n°94-231 du 21 mars 1994.
Ce décret fixe les délimitations de la Réserve mais aussi les modalités de sa gestion et la réglementation qui s’y applique.
Il est indispensable de connaître cette réglementation avant d’entrer en Réserve Naturelle.
Le décret
La création de la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme est intervenue avec l’entrée en vigueur du décret ministériel n°94-231 du 21 mars 1994.
Ce décret fixe les délimitations de la Réserve mais aussi les modalités de sa gestion et la réglementation qui s’y applique.
Il est indispensable de connaître cette réglementation avant d’entrer en Réserve Naturelle.
Un développement durable et maîtrisé
La Baie de Somme constitue un lieu unique pour la pratique d’activités sportives et de loisirs telles que la randonnée pédestre, le tourisme équestre, le kitesurf, le char à voile, etc.
Ces activités présentent l’intérêt de permettre aux locaux comme aux touristes de mieux connaître ce territoire, de le valoriser mais également d’y vivre mieux et de mieux comprendre son environnement, condition première de son respect.
Pour autant, leur développement, s’il veut être durable, doit être maîtrisé et raisonné afin de rester compatible avec la conservation des milieux et des espèces, notamment lorsque ces activités s’exercent au sein de la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme.
Un développement durable et maîtrisé


La Baie de Somme constitue un lieu unique pour la pratique d’activités sportives et de loisirs telles que la randonnée pédestre, le tourisme équestre, le kitesurf, le char à voile, etc.
Ces activités présentent l’intérêt de permettre aux locaux comme aux touristes de mieux connaître ce territoire, de le valoriser mais également d’y vivre mieux et de mieux comprendre son environnement, condition première de son respect.
Pour autant, leur développement, s’il veut être durable, doit être maîtrisé et raisonné afin de rester compatible avec la conservation des milieux et des espèces, notamment lorsque ces activités s’exercent au sein de la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme.
Les bonnes pratiques à adopter

Pour une meilleure expérience
Afin d’assurer une fréquentation raisonnée et respectueuse de la Réserve Naturelle, sans risque de dérangement et de nuisances pour les milieux chacun doit respecter les points suivants :

- Respecter la réglementation en vigueur ;
- Adopter un comportement silencieux ;
- Ne pas approcher les reposoirs et zones d’alimentation sur terre ou sur l’eau des mammifères et oiseaux (rester à 300m de distance) ;
- Respecter les zones d’exclos, ne pas entrer dans les zones balisées;
- Ramener ses déchets et contribuer à maintenir l’état de propreté de la plage en mettant les déchets trouvés sur la plage dans les bacs à marée prévus à cet effet ;
- Ne jamais marcher dans les dunes sauf lorsqu’un chemin balisé le permet ;
- Eviter la pratique de sports à voile haute sur l’eau ou sur le sable (kite surf, windfoil, wingfoil, char à cerf-volant) ;
- Eviter la pratique du vélo « fatbike » dans la Réserve car particulièrement impactant sur les milieux naturels ;
- Naviguer sur la rive opposée des reposoirs et à vitesse constante et réduite ;
- Ne pas s’échouer volontairement à proximité ou sur les bancs de sable utilisés comme reposoirs par la faune.
Les bonnes pratiques à adopter
Pour une meilleure expérience

Afin d’assurer une fréquentation raisonnée et respectueuse de la Réserve Naturelle, sans risque de dérangement et de nuisances pour les milieux chacun doit respecter les points suivants :

- Respecter la réglementation en vigueur ;
- Adopter un comportement silencieux ;
- Ne pas approcher les reposoirs et zones d’alimentation sur terre ou sur l’eau des mammifères et oiseaux (rester à 300m de distance) ;
- Respecter les zones d’exclos, ne pas entrer dans les zones balisées;
- Ramener ses déchets et contribuer à maintenir l’état de propreté de la plage en mettant les déchets trouvés sur la plage dans les bacs à marée prévus à cet effet ;
- Ne jamais marcher dans les dunes sauf lorsqu’un chemin balisé le permet ;
- Eviter la pratique de sports à voile haute sur l’eau ou sur le sable (kite surf, windfoil, wingfoil, char à cerf-volant) ;
- Eviter la pratique du vélo « fatbike » dans la Réserve car particulièrement impactant sur les milieux naturels ;
- Naviguer sur la rive opposée des reposoirs et à vitesse constante et réduite ;
- Ne pas s’échouer volontairement à proximité ou sur les bancs de sable utilisés comme reposoirs par la faune.
Le Parc du Marquenterre
Le Parc du Marquenterre, propriété du Conservatoire du Littoral gérée par le Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard à travers la régie Destination Baie de Somme, couvre la quasi-totalité de la partie terrestre de la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme.
Ce polder, dont la vocation première était agricole, est depuis 1973 devenu une référence pour  l’observation de l’avifaune et l’accueil d’un large public.
La gestion du Parc vise à maintenir des habitats variés, en bon état et favorables à l’avifaune nicheuse, hivernante ou en halte migratoire mais aussi aux autres espèces faunistiques et floristiques dont certaines représentent un intérêt patrimonial.
Présence humaine à travers les guides naturalistes, sentiers et observatoires sont donc adaptés pour limiter les risques de dérangement de la faune ou de destruction de la flore et des habitats, permettant ainsi l’accueil d’un large public (170 000 visiteurs en moyenne par an) toute en garantissant la qualité du site pour la biodiversité.
Cet équipement constitue un outil de sensibilisation majeur sur la biodiversité.

Le Parc du Marquenterre


Le Parc du Marquenterre, propriété du Conservatoire du Littoral gérée par le Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard à travers la régie Destination Baie de Somme, couvre la quasi-totalité de la partie terrestre de la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme.
Ce polder, dont la vocation première était agricole, est depuis 1973 devenu une référence pour  l’observation de l’avifaune et l’accueil d’un large public.
La gestion du Parc vise à maintenir des habitats variés, en bon état et favorables à l’avifaune nicheuse, hivernante ou en halte migratoire mais aussi aux autres espèces faunistiques et floristiques dont certaines représentent un intérêt patrimonial.
Présence humaine à travers les guides naturalistes, sentiers et observatoires sont donc adaptés pour limiter les risques de dérangement de la faune ou de destruction de la flore et des habitats, permettant ainsi l’accueil d’un large public (170 000 visiteurs en moyenne par an) toute en garantissant la qualité du site pour la biodiversité.
Cet équipement constitue un outil de sensibilisation majeur sur la biodiversité.



Les richesses de la Réserve Naturelle Nationale
La faune


Au total, 1 807 taxons ont été recensés, dont 294 nouveaux depuis le dernier diagnostic de 2016.

L’essentiel de ces « nouveaux » taxons est bien lié à l’amélioration des connaissances, plus qu’à une modification des milieux.



La faune
Au total, 1 807 taxons ont été recensés, dont 294 nouveaux depuis le dernier diagnostic de 2016.

L’essentiel de ces « nouveaux » taxons est bien lié à l’amélioration des connaissances, plus qu’à une modification des milieux.



La flore
Au total, 727 taxons ont été recensés, dont 176 nouveaux depuis le dernier diagnostic de 2016 : il peut s’agir d’espèces découvertes (ou redécouvertes) depuis sur le terrain, ou d’espèces découvertes au travers de la bibliographie.


La flore


Au total, 727 taxons ont été recensés, dont 176 nouveaux depuis le dernier diagnostic de 2016 : il peut s’agir d’espèces découvertes (ou redécouvertes) depuis sur le terrain, ou d’espèces découvertes au travers de la bibliographie.


Les habitats


Trois systèmes particuliers sont remarquables :
- les végétations de pannes dunaires : un patrimoine exceptionnel, pour lequel la Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme possède une responsabilité majeure en termes de conservation : des surfaces importantes y sont représentées ;
- les végétations de prés-salés ;
- les végétations de pelouses dunaires : cet habitat d’intérêt communautaire prioritaire est bien représenté sur le site toutefois cette végétation, comme partout ailleurs dans le Nord de la France, est en forte régression en raison de la dynamique de colonisation par l’argousier.
Les habitats
Trois systèmes particuliers sont remarquables :
- les végétations de pannes dunaires : un patrimoine exceptionnel, pour lequel la Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme possède une responsabilité majeure en termes de conservation : des surfaces importantes y sont représentées ;
- les végétations de prés-salés ;
- les végétations de pelouses dunaires : cet habitat d’intérêt communautaire prioritaire est bien représenté sur le site toutefois cette végétation, comme partout ailleurs dans le Nord de la France, est en forte régression en raison de la dynamique de colonisation par l’argousier.


Un espace géré
Un plan de gestion
Les Réserves Naturelles sont des espaces faisant l’objet d’une gestion afin d’atteindre les objectifs listés dans un plan de gestion d’une durée de 5 à 10 ans.
Face à la dynamique actuelle de la Baie de Somme et aux interrogations quant aux évolutions liées au changement climatique, le Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard, gestionnaire a fait le choix de limiter son sixième plan de gestion à une période de 5 ans.
Ce plan de gestion 2023-2027 a été validé par le Comité Consultatif de la Réserve* et par le Conseil
Scientifique Régional du Patrimoine Naturel.

*Comité consultatif : véritable parlement local regroupant l’ensemble des acteurs de la réserve (administrations territoriales et d’État, élus locaux, propriétaires, usagers, associations) chargé de suivre et d’évaluer la gestion, et d’exprimer un avis sur toute décision concernant la réserve naturelle.
Un plan de gestion


Les Réserves Naturelles sont des espaces faisant l’objet d’une gestion afin d’atteindre les objectifs listés dans un plan de gestion d’une durée de 5 à 10 ans.
Face à la dynamique actuelle de la Baie de Somme et aux interrogations quant aux évolutions liées au changement climatique, le Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard, gestionnaire a fait le choix de limiter son sixième plan de gestion à une période de 5 ans.
Ce plan de gestion 2023-2027 a été validé par le Comité Consultatif de la Réserve* et par le Conseil
Scientifique Régional du Patrimoine Naturel.

*Comité consultatif : véritable parlement local regroupant l’ensemble des acteurs de la réserve (administrations territoriales et d’État, élus locaux, propriétaires, usagers, associations) chargé de suivre et d’évaluer la gestion, et d’exprimer un avis sur toute décision concernant la réserve naturelle.
Les objectifs à long terme


La mise en oeuvre de ce nouveau plan de gestion doit permettre d’atteindre 5 objectifs à long terme détaillés ci-après.
Le premier objectif à long terme, « Protéger et préserver le patrimoine à forte valeur en assurant le maintien de la qualité biologique et paysagère », a été défini à partir des éléments de conservation pour la Réserve qui sont, en résumé :
• L’avifaune : la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme est un site d’importance nationale pour la reproduction et l’hivernage des oiseaux d’eau
• Les colonies de phoques : la Baie de Somme présente la plus grande population française de phoques veaux-marins
• La faune (hors oiseaux et mammifères marins) : de nombreuses espèces sont également à préserver (Grand murin, Triton crêté, Lamproie marine…)
• La flore : de très nombreuses espèces à forte valeur patrimoniale y sont présentes
• Les habitats : la Réserve Naturelle présente des habitats exceptionnels (milieux dunaires, prés salés et pelouses…). Au-delà de chaque habitat, c’est également leur mosaïque et les écotones que ce  fonctionnement génère qui est exceptionnel.
Les objectifs à long terme
La mise en oeuvre de ce nouveau plan de gestion doit permettre d’atteindre 5 objectifs à long terme détaillés ci-après.
Le premier objectif à long terme, « Protéger et préserver le patrimoine à forte valeur en assurant le maintien de la qualité biologique et paysagère », a été défini à partir des éléments de conservation pour la Réserve qui sont, en résumé :
• L’avifaune : la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme est un site d’importance nationale pour la reproduction et l’hivernage des oiseaux d’eau
• Les colonies de phoques : la Baie de Somme présente la plus grande population française de phoques veaux-marins
• La faune (hors oiseaux et mammifères marins) : de nombreuses espèces sont également à préserver (Grand murin, Triton crêté, Lamproie marine…)
• La flore : de très nombreuses espèces à forte valeur patrimoniale y sont présentes
• Les habitats : la Réserve Naturelle présente des habitats exceptionnels (milieux dunaires, prés salés et pelouses…). Au-delà de chaque habitat, c’est également leur mosaïque et les écotones que ce  fonctionnement génère qui est exceptionnel.
Quatre objectifs supplémentaires
Les éléments essentiels qui conditionnent ou contribuent à la bonne réussite des enjeux de conservation ont été définis grâce à l’état des lieux et à l’évaluation de l’ancien plan de gestion. Ces facteurs clés ont permis de dégager quatre objectifs à long terme supplémentaires :
• Améliorer la connaissance du patrimoine naturel ;
• Assurer la mise en valeur pédagogique du patrimoine naturel ;
• Anticiper et accompagner les changements liés à la dynamique des milieux et aux effets du changement climatique ;
• Assurer un fonctionnement optimal de la Réserve Naturelle en concertation des réseaux locaux et partenaires.

Pour répondre à ces objectifs, 95 opérations ont été déclinées.

Quatre objectifs supplémentaires


Les éléments essentiels qui conditionnent ou contribuent à la bonne réussite des enjeux de conservation ont été définis grâce à l’état des lieux et à l’évaluation de l’ancien plan de gestion. Ces facteurs clés ont permis de dégager quatre objectifs à long terme supplémentaires :
• Améliorer la connaissance du patrimoine naturel ;
• Assurer la mise en valeur pédagogique du patrimoine naturel ;
• Anticiper et accompagner les changements liés à la dynamique des milieux et aux effets du changement climatique ;
• Assurer un fonctionnement optimal de la Réserve Naturelle en concertation des réseaux locaux et partenaires.

Pour répondre à ces objectifs, 95 opérations ont été déclinées.

Les missions


L’organisme de gestion élabore et met en oeuvre le plan de gestion, assure l’accueil et l’information du public, le constat des infractions, le suivi de l’évolution du milieu naturel et, de manière générale, toute action utile à la vie de la Réserve Naturelle.
Afin d’assurer ces missions, l’équipe de la Réserve Naturelle est constituée d’un conservateur, de 3 gardes techniciens, d’un chargé de mission, d’une chargée de mission Médiation locale et sensibilisation à l’environnement.
Elle reçoit également l’appui du référent scientifique et de l’ensemble des équipes du service Milieux Naturels du Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard et de trois agents techniques et des guides naturalistes présents au Parc du Marquenterre.
Une partie des équipes est assermentée et peut donc intervenir au titre de la police de l’environnement.
L’équipe de la Réserve Naturelle est également renforcée par des stagiaires et services civiques.
Les missions
L’organisme de gestion élabore et met en oeuvre le plan de gestion, assure l’accueil et l’information du public, le constat des infractions, le suivi de l’évolution du milieu naturel et, de manière générale, toute action utile à la vie de la Réserve Naturelle.
Afin d’assurer ces missions, l’équipe de la Réserve Naturelle est constituée d’un conservateur, de 3 gardes techniciens, d’un chargé de mission, d’une chargée de mission Médiation locale et sensibilisation à l’environnement.
Elle reçoit également l’appui du référent scientifique et de l’ensemble des équipes du service Milieux Naturels du Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard et de trois agents techniques et des guides naturalistes présents au Parc du Marquenterre.
Une partie des équipes est assermentée et peut donc intervenir au titre de la police de l’environnement.
L’équipe de la Réserve Naturelle est également renforcée par des stagiaires et services civiques.









En image



Commentaires

Vous répondez à béatrice et sylvain
"Bonjour, En visite guidée à partir du parking de la Maye au Crotoy / Saint-Firmin, ce dimanche 13 août 2023, nous avons été surpris de voir plusieurs groupes de chasseurs armés et en treillis et pour certains avec chiens, qui se tenaient sur la limite de la réserve naturelle (au niveau des bouées donc). Nous n'avons pas compris leur présence à cet endroit si ce n'est par esprit de provocation envers les personnes venues observer la nature. Un groupe de chasseurs s'est également approché très près d'un veau de mer qui se trouvait sur le sable. Nous n'imaginions pas avoir affaire à ce type de comportement qui nous conduit à souhaiter l'extension de la réserve naturelle afin que les chasseurs restent cantonnés en dehors de ces lieux. "


Il vous reste caractères.


CONTRÔLE ANTI-SPAM

Combien font 8-1 ?
votre réponse :












mwa , le 08/01/2021 à 10h59
J’aime

Répondre
syndicatmixte mwa , le 09/05/2022 à 11h40
Merci ;)
flaure, le 07/05/2021 à 09h29
Madame, Monsieur, Je reçois une publication Facebook par GOQUAD organisateur de randonnées en quad en Baie de Somme . Je suis consternée que ce type d’activité soit autorisée sur un site protégé et classé par l’Unesco. Cordialement

Répondre
françois marié , le 10/12/2022 à 12h36
Ce matin, samedi 10 décembre, en allant me garer sur le parking de la Maye, je me suis fais insulter par un groupe de chasseurs armés, me tutoyant, m insultant. Je n ai pas compris ce comportement délictueux, alors que je ne faisais que me promener. Faut-il l autorisation des chasseurs pour accéder à une réserve naturelle par la voie publique ? J ai eu très peur de ces menaces.

Répondre
béatrice et sylvain, le 14/08/2023 à 16h22
Bonjour, En visite guidée à partir du parking de la Maye au Crotoy / Saint-Firmin, ce dimanche 13 août 2023, nous avons été surpris de voir plusieurs groupes de chasseurs armés et en treillis et pour certains avec chiens, qui se tenaient sur la limite de la réserve naturelle (au niveau des bouées donc). Nous n'avons pas compris leur présence à cet endroit si ce n'est par esprit de provocation envers les personnes venues observer la nature. Un groupe de chasseurs s'est également approché très près d'un veau de mer qui se trouvait sur le sable. Nous n'imaginions pas avoir affaire à ce type de comportement qui nous conduit à souhaiter l'extension de la réserve naturelle afin que les chasseurs restent cantonnés en dehors de ces lieux.

Répondre
 syndicat mixte  béatrice et sylvain, le 02/10/2023 à 10h16
Bonjour Madame, si la chasse est interdite au sein de la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme, elle est autorisée à proximité immédiate de celle-ci. Les agents de la Réserve Naturelle sont particulièrement vigilants quant à l’incursion volontaire ou non de chasseurs dans le périmètre de celle-ci. Hors Réserve, comme en son sein, toute personne (chasseur, piéton, cavalier, kayakiste, etc) se doit de respecter la réglementation en vigueur. En l’occurrence, le dérangement intentionnel d’espèce protégée est puni d’une contravention de 4ème classe (750€) selon les dispositions de l’article R415-1 du Code de l’Environnement.



Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard
1, rue de l'Hôtel Dieu
80100 Abbeville


Ce site Web utilise les cookies
Les cookies nous permettent d'analyser notre trafic.
Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web

Accepter