Actu
Twitter Facebook email print

Consultation du public


Tous les articles 
Le 04 avril 2024 ©SMBS-GLP


Pour ses 30 ans, la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme revoit sa réglementation


La réglementation mise en place et les actions de sensibilisation menées sur la Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme depuis sa création ont permis de faire évoluer les pratiques dans le but, à la fois de préserver cet espace naturel remarquable et de permettre le maintien d’activités économiques et de loisirs. Depuis quelques années, de nouvelles activités non prises en compte dans le décret de création de la Réserve Naturelle se développent. Elles peuvent avoir un impact important sur les espèces et les milieux et nécessitent donc une mise à jour. Un travail collectif a ainsi été initié avec les services de l’État, les différents partenaires intervenant sur la Réserve Naturelle et de nombreux usagers pour faire évoluer la réglementation. D’autre part, un décret ministériel du 12 avril 2022, dans le cadre de la désignation des Réserves Naturelles Nationales en zones de protection forte, a apporté des modifications qu’il est nécessaire d’intégrer.

Ces prochains jours, une consultation du public sera ouverte.
Chaque personne pourra prendre connaissance du projet d’arrêté préfectoral et laisser d’éventuelles remarques dans le cadre de cette consultation qui durera 3 semaines sur le site de la DREAL Hauts de France


Quelles évolutions de la réglementation pour le public dans la Réserve Naturelle sont proposées et pourquoi ?
• La distance de 300 mètres de quiétude autour des reposoirs de phoques, qui est une pratique bien connue et largement acceptée depuis des années sur le littoral, serait actée réglementairement dans ce texte (sauf depuis le chenal de navigation de la Somme).
• Comme c’est le cas depuis l’arrêté préfectoral du 19 juillet 1977 et affiché à différents points d’accès en baie, il serait rappelé que la présence autour de l’heure de marée haute sans embarcation (2h avant et 2h après pleine mer) est interdite. Ceci pour des raisons évidentes de sécurité, mais également pour préserver les reposoirs de marée haute des oiseaux des éventuels dérangements. La partie sud de la Maye et la circulation sur les chemins balisés (GR, sentier du littoral…) resteraient cependant autorisées.
• Après un travail de sensibilisation de plus de 15 ans réalisé avec les structures locales, le kitesurf et la planche à voile ne sont quasiment plus pratiqués dans la Réserve. Il est apparu opportun d’acter cette évolution dans le texte réglementaire en les interdisant.
• Devant les impacts potentiels qu’ils peuvent générer s’ils ne sont pas pratiqués correctement, le char à voile et le débarquement depuis une embarcation seraient toujours autorisés, mais à condition d’être encadrés par une association ou une structure commerciale.
• Enfin, les structures commerciales qui souhaitent exercer dans la Réserve Naturelle seraient soumises à autorisation afin d’être sensibilisées aux bonnes pratiques et d’intégrer le dispositif d’éducation à l’environnement mis en place dans le cadre de la gestion de la Réserve.

Concernant les nouvelles activités :
• Les cerfs-volants, utilisés par ailleurs comme épouvantail dans les champs, effraient les oiseaux et les phoques sur leurs reposoirs. D’autres espaces à proximité sont plus propices à cette pratique qui serait donc interdite au sein de la Réserve.
• Des activités émergentes, bien que pas ou peu présente dans la réserve, comme le surf à moteur, le flyboard (ou engin à sustentation hydropropulsé), le vélo (électrique ou non), le ski nautique, les trottinettes électriques et engins associés seraient interdites au sein de la Réserve.
• La vitesse des embarcations naviguant en réserve est limitée à 5 noeuds dans la bande des 300 mètres et serait limitée à 20 nœuds dans le reste de la réserve naturelle..

Ce toilettage, nécessaire après 30 ans d’existence suite à l’évolution de nos sociétés, s’est fait en concertation avec les acteurs du territoire. Près de cent personnes représentant 80 structures, ont été consultées pour aboutir à un texte qui cadre mieux les pratiques, tout en respectant les possibilités d’activités individuelles et collectives, en accord avec la préservation de la faune et de la flore.


FAQ
Pratique de la planche à voile. Cette activité a un impact en terme de dérangement de l'avifaune et des collisions avec les mammifères marins ont été notées. Jusqu'ici, nous ne pouvons pas attribuer de cas de collision avec des bateaux à moteur. La limitation de la vitesse des bateaux a aussi pour objectif de limiter les risques.
Baignade. Ni le décret de création de la Réserve, ni le projet d'arrêté complémentaire n'interdisent la baignade sur son périmètre. Si celle-ci est interdite il s'agit d'une réglementation plus large. Concernant la période de 4h autour de la marée haute, les guides sont soumis à la même réglementation que les individuels. La rive gauche de la Maye serait donc accessible quelque soit l'heure aux individuels et guides.
Kites à marée haute. Ils peuvent créer des dérangements des radeaux d'oiseaux qui se reposent sur l'eau mais aussi sur les reposoirs qui se trouvent juste derrière la digue du Parc du Marquenterre. Depuis de nombreuses années, le message a été transmis aux structures associatives locales d'éviter la pratique du kite dans la Réserve Naturelle. Cette recommandation est plutôt bien suivie et il s'agit donc par cette réglementation de faire passer le même message à tous les pratiquants.
Véhicules à moteur. Le décret de création de la Réserve Naturelle prévoit une autorisation des véhicules à moteurs dans le cadre des activités de pêche et de culture marine. La limitation de leur vitesse à 40km/h était jusqu'ici indiquée sur leurs autorisations de circuler, elle sera maintenant inscrite dans la réglementation. De plus, l'autorisation de circulation indique une zone de circulation des véhicules à moteurs.
Interdiction de la pratique du vélo. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux sur la Réserve et le développement des fatbike et des vélos à assistance électriques permet à présent aux pratiquants de sillonner la quasi totalité de la Réserve entraînant des dégradations d'habitats.
Char à voile. Une mauvaise connaissance du site et de ses enjeux entraînent des dérangements de la faune (oiseaux et phoques). Ainsi, nous demandons que les pratiquants soient encadrés par un club ou soient adhérents à une structure associative qui s'engage à former ceux-ci.

EN SAVOIR PLUS   sur

LA RÉSERVE NATURELLE NATIONALE BAIE DE SOMME

logo réserve naturelle baie de somme
La Réserve Naturelle Nationale Baie de Somme
a été créée par décret ministériel le 21 mars 1994.
Elle fête ses 30 ans cette année.
Différents moments forts sont prévus pour cet anniversaire, le prochain ayant lieu dans le cadre du Festival de l’Oiseau et de la Nature, à Cayeux-sur-Mer, du 26 au 28 avril avec une exposition et une conférence le 28 avril à 11h.









Commentaires


Il vous reste caractères.


CONTRÔLE ANTI-SPAM

Combien font 3+3 ?
votre réponse :














mama233, le 04/04/2024 à 18h38
une honte pétition signée

Répondre
 syndicat mixte  mama233, le 08/04/2024 à 14h41
Bonjour, Il s'agit pour l'essentiel d'inscrire dans le texte des réglementations qui sont déjà appliquées. Elles concernent principalement les nouvelles activités qui n'existaient pas il y a 30 ans. Le but de la Réserve Naturelle Nationale est de préserver l'espace pour que des espèces y trouvent refuge en toutes saisons, tout en restant accessible aux promeneurs et passionnés de nature. Pas de changements majeurs pour ceux qui venaient s'y promener en respectant l'environnement.
jean80 mama233, le 09/04/2024 à 17h03
Bonjour , interdire la planche à voile et autoriser la rotation des bateaux à moteurs de 600ch = logique bravo ......rrrr interdire la baignade et Privatiser la baie aux guides 4 H par jour bravo ! interdire le velo le char à voile mais autoriser les tracteurs qui roulent à 40km/h = logique bravo interdire les kites alors que les oiseaux ne sont pas présents à marée haute ?! pourquoi ? pour mieux les tasser sur la plage ? bravo pétition également signée
 syndicat mixte  mama233, le 15/04/2024 à 08h14
Bonjour, Une réponse détaillée vous est apportée en FAQ de l'article.
dd80, le 12/04/2024 à 17h12
Belle initiative! Avec tous les touristes et les locaux peu respectueux, les animaux ne sont plus tranquilles! Faudrait même ajouter des zones interdites d'accès, de réelles tranquillité! Merci

Répondre
marie dd80, le 22/05/2024 à 14h28
réponse au FAQ sur la baignade : c'est une blague ? baignade autorisée mais impossible de rejoindre l'eau !!!! merci de revoir votre copie
 syndicat mixte  dd80, le 22/05/2024 à 15h36
Bonjour, La baignade n'est pas autorisée dans la baie de Somme pour des raisons sanitaires (taux de bactéries fécales trop élevé) et pour des raisons liées aux forts courants. Le projet d'arrêté sur la réserve naturelle ne modifie pas ces dispositions. La baignade, en réserve naturelle comme dans le reste de la baie reste interdite. Bien cordialement,
i love crotoy , le 16/04/2024 à 14h45
Il faut vite arrêter vos bêtises. Heureusement la population locale commence à bouger pour contrer ces idées farfelues. pétitions également signée !

Répondre
liberté, le 16/07/2024 à 10h50
Il est surprenant de voir ce projet d'arrêté prônant les engins à moteurs et l'usage commercial de la Réserve tout en excluant totalement les résidents de ce lieu... Quelle que soit la saison. peu importe la marée, il sera interdit d'y déambuler sur terre ou mer ! C'est tout simplement un accaparement d'un domaine public pour un usage commercial en nous privant tous de liberté ! Pour rappel, seulement 248 constats d'infraction (dont 178 pour chiens non tenus en laisse) et 2 amendes… Un brin de pédagogie serait surement plus adapté ...non, on prive TOUT le monde de liberté !!!

Répondre



Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard
1, rue de l'Hôtel Dieu
80100 Abbeville


Ce site Web utilise les cookies
Les cookies nous permettent d'analyser notre trafic.
Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web

Accepter