SOMMAIRE
Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
Autres espaces

Temps de lecture
12min
Autres espaces Vue aérienne de la Baie de Somme - Crédit photo : Altimage - SMBS-GLP

LA RÉSERVE DE CHASSE ET DE FAUNE SAUVAGE DU HABLE D'AULT
Hâble d'Ault
Le Hable d'Ault, ancienne lagune protégée de la mer par un cordon de galets, est un site ornithologique très riche. Il possède une situation géographique privilégiée pour les oiseaux migrateurs. Créée en 1982, la réserve d'avifaune est gérée par le Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard en partenariat avec l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et le Conservatoire du littoral.



Focus sur la réserve d'avifaune
La priorité de la réserve est la gestion des populations d'oiseaux mais aussi de la flore et des habitats. Le suivi des espèces est fait en partenariat avec la Fédération départementale des chasseurs de la Somme.


Focus sur le plan de gestion
Ce plan a comme principal objectif de conforter le rôle de la réserve d’avifaune, de conserver et de restaurer les habitats à enjeux pour l’avifaune et enfin de contrôler l’accueil du public au sein de la réserve. Sa réécriture est prévue en 2017.


Reconnaissances
Réserve de Chasse et de Faune sauvage, Site Natura 2000, Site Ramsar , Site inscrit.
Le site accueille une avifaune très riche les trois espèces de Gravelots et des batraciens comme le Crapaud calamite et le Pélodyte ponctué (principal bastion régional de l'espèce).

Il est l'un des plus importants sites du nord de la France pour les stationnements printaniers de différentes espèces d'oiseaux d'eau avec le passage d'Oies cendrées, de Canards souchets ou de Sarcelles d'été.

Il constitue un des sites de reproduction régulier pour l’Avocette, le Fuligule morillon, plus occasionnel pour la Mouette mélanocéphale voire la Sterne caugek, ….
Le site présente une flore remarquable comme le Chou marin, le Trèfle scabre ou la Catapode marine.

Chiffres
Nombre d'hectares de la réserve : 86
270 espèces d'oiseaux

Le site
> Fiche du hâble d'Ault
> Carte de la réserve de chasse et de faune sauvage du hâble d'Ault


Focus sur les gravelots
Le cordon de galets est un lieu de nidification important pour les trois espèces de Gravelots : le Gravelot à collier interrompu, le Grand gravelot et le Petit gravelot. Les adultes des Petits gravelots se distinguent des Grands gravelots surtout par leur cercle oculaire jaune bien visible, par leur bec entièrement noir.

Ces petits échassiers se nourrissent d'insectes, de larves, de vers et de crustacés et recherchent plutôt des plages de petits galets dénudés de végétation pour y mieux dissimuler leurs œufs aux teintes proches de celles des galets.


Focus sur le chou marin
Très rare au niveau national, parce qu’inféodé à des littoraux de galets, voire occasionnellement de sable, le Chou marin bénéficie du statut d’espèce protégée. Les cordons de galets de Cayeux-sur-Mer semblent d’ailleurs héberger la plus importante population nationale.


Fiche identité
Propriétaires : Conservatoire du Littoral, Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), communes de Cayeux-sur-Mer et Woignarue
> Gestionnaire : Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard
> Partenaires techniques : Conservatoire botanique national de Bailleul, ONCFS, Fédération départementale des chasseurs, associations de chasse, exploitants agricoles
> Partenaire financier :
Département


Quelques exemples d'actions
- Entretien et création d'îlots pour la reproduction des anatidés et des limicoles (Avocette élégante, Echasse blanche) pour accroître le nombre de couples

- suivi et inventaire : suivi de la végétation, des oiseaux par baguage, de l'utilisation du site par les oiseaux, suivi faunistique (poissons, batraciens, mollusques et insectes) et suivi de la qualité de l'eau

Focus sur la pêche dans le Hable
La diminution du nombre d’anatidés et de foulques est très probablement liée à la disparition progressive de la roselière et à l’absence de végétation dans le plan d’eau. Les oiseaux ne trouvent plus de quoi se nourrir. L'hypothèse d’une surabondance de poissons herbivores serait une explication. Pour la tester, l’ONCFS, le Conservatoire du Littoral, le Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard et la commune de Cayeux-sur-Mer ont expérimenté une pêche par des passionnés mais les quantités prélevées ne sont pas suffisantes et il est envisagé pour 2017 une vaste opération de captures, si les procédures administratives sont surmontées.

- mise en place d'un ouvrage hydraulique sur le courant du Mont-Mignon et curage du bras mort du Hable d'Ault : Le premier aménagement permet de maintenir les niveaux d’eau en amont du courant dit du Hable lorsque la demi-lune est ouverte (vanne qui permet d’évacuer de l’eau vers le port du Hourdel). Remis en eau, le courant parallèle à la digue vise à favoriser la nidification et le retour de nombreux oiseaux.



ARRÊTÉ DE PROTECTION DE BIOTOPE DE LA MOLLIÈRE
Molliere Cayeux
Issu des mesures compensatoires liées au programme d'implantation des 24 nouveaux épis de Cayeux, l'arrêté couvre la zone allant du nord de Cayeux-sur-Mer jusqu'au devant de la zone urbanisée du Hourdel. Ce secteur présente trois grands ensembles : massif dunaire, cordon de galets et enfin estran sableux et prés-salés. Il est aussi le lieu d'activités sportives mais aussi d'extraction de granulats à usage industriel. L'originalité de ces lieux réside en la création permanente de crochons de galets qui permet ainsi un renouvellement des milieux.


Reconnaissances
Site Natura 2000 (Zone spéciale de Conservation), Site Ramsar, Site classé, Site inscrit

Chiffres
Superficie : 263 ha
Près de la moitié de la flore recensée est au moins assez rare en Picardie voire exceptionnelle


Site
> Carte Mollière de Cayeux-sur-Mer
> Fiche Mollière de Cayeux-sur-Mer


Fiche d'identité
Propriétaire : Etat
Gestionnaire : Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard




ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DE PROTECTION DE BIOTOPE DU MARAIS DE LARRONVILLE
Marais de Larronville
Le marais de Larronville est situé à Rue sur un ancien cordon littoral composé de sable et de galets, appelé localement "foraine". Sur cette formation géologique très particulière, des sols acides se sont peu à peu formés : c’est cette particularité qui fait de Larronville un site unique à l’échelle régionale, avec une flore totalement originale. Une des caractéristiques du site est qu’il combine deux systèmes écologiques très différents : un système de pelouses sèches acides sur les buttes et un système de prairies humides et de tourbières en contrebas de ces buttes. L’ensemble du site, entouré d’habitations, est pâturé par des chevaux Henson et des vaches Highland, ainsi que des moutons Shetland sur la partie sèche.

NB : Le site est ouvert au public sur visites guidées (réservation à l'office de tourisme de Rue)

Focus sur l'Arrêté de protection de biotope
Cette procédure réglementaire est actuellement la plus souple pour conserver des secteurs menacés et prévenir la disparition d'espèces animales ou végétales protégées par la loi. C'est le Préfet de Département, qui sur sollicitation d'une personne publique ou privée prend l'arrêté.


Reconnaissances
En 2011, le site a été protégé par un arrêté préfectoral de protection de biotope. Ce dernier a notamment fait suite aux diverses opérations de remblaiement qui avaient déjà trop détruit le sud du marais. Les espèces visées par l’arrêté étaient notamment le Comaret des marais, le Scirpe flottant, le Scirpe épingle, le Gaillet des rochers, la Stellaire des marais, la Véronique à écussons et le Genêt d’Angleterre.

 
 Chiffres : le marais de Larronville c'est :
- 12 hectares
- 71 espèces végétales d’intérêt patrimonial (rare et/ou menacé)
- 16 espèces végétales protégées (ex : Stellaire des marais, Comaret des marais, Orchis incarnat)
- 3 espèces végétales pour lesquelles l’unique station départementale est située sur le site (ex : Genêt des anglais, Pédiculaire des bois, Polygala à feuilles de serpolet)
- 3 espèces végétales pour lesquelles l’unique station régionale est située sur le site (ex : Moenchie dressée, Radiole faux-lin, Gaillet chétif)
- Au moins 14 espèces animales d’intérêt patrimonial (ex : Vanneau huppé, Triton crêté, Conocéphale des roseaux)
Le marais est également inclus dans la Zone Spéciale de Conservation du site Natura 2000 « Marais arrière-littoraux picards » en raison de la diversité et de la qualité de ses habitats et dans le site Ramsar Baie de Somme pour la recherche alimentaire de plusieurs espèces d’oiseaux d’eau.


Le Site
> Carte des Marais de Larronville
> Fiche des Marais de Larronville


Fiche d’identité
- Propriétaire : Commune de Rue
- Gestionnaire : Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard   depuis 2011
- comité de pilotage : organisé tous les deux ans
- Partenaires techniques : Commune de Rue, DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) Picardie, CBNBl (Conservatoire Botanique National de Bailleul), ONEMA (Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques), DDTM80 (Direction Départementale des Territoires et de la Mer), Conseil Départemental de la Somme, Conseil Régional Hauts-de-France, PNR-PM (Parc Naturel Régional de Picardie Maritime), SIAHM (Syndicat Intercommunal Aménagement Hydraulique du Marquenterre), Association de chasse communale de Rue, représentants des habitats du hameau de Larronville


Quelques exemples d’actions
- restauration de milieux ouverts : Depuis les années 1960, les zones de pelouses acides sur les buttes du marais ont totalement été colonisés par les Ajoncs. Afin de restaurer ces pelouses acides, un habitat rare et menacé à l’échelle européenne, un contrat Natura 2000 a été signé par la commune de Rue. Il a permis la restauration de ces végétations par le déboisement et le débroussaillage des fourrés de ronces et d’ajoncs, des décapages superficiels du sol, mais aussi la mise en place d’une clôture pour permettre le pâturage de la butte centrale par des moutons. Très rapidement, les effets positifs ont été visibles, et plusieurs espèces végétales en danger d’extinction dans le département sont réapparues ou ont vu leurs effectifs augmenter (Genêt des anglais, Pédiculaire des bois, Gaillet des rochers, …)
- création de mares pour permettre l'accueil des amphibiens comme le Triton crêté



RÉSERVE NATURELLE RÉGIONALE DU BOIS DES AGNEUX

Bois des agneux
Le Bois des Agneux à Rue est, comme le marais de Larronville, en partie situé sur des anciens cordons littoraux de sables et de galets, ce qui permet l’expression de végétations acides très particulières. Le site est composé de différentes entités : des buttes sableuses, des prairies humides, des boisements ainsi qu’une partie en marais. Il se démarque également par l’abondance de son réseau de mares : plus d’une cinquantaine de pièces d’eau parsème le site. L’intérêt paysager du bois est exceptionnel notamment lors de la floraison printanière des tapis de Jacinthes des bois, mais aussi par l’existence de plusieurs chênes pluri-centenaires.

Focus sur la Réserve Naturelle Régionale
Elle présente les mêmes caractéristiques de gestion que les réserves naturelles nationales mais elle est créée à l'initiative de la Région. Le territoire national en comptabilise 167 pour une superficie de 39 019 hectares.


Reconnaissances
Le site, privé, n’est connu que depuis quelques années, mais son caractère très particulier lui a permis d’être classé Réserve Naturelle Régionale en 2015, la première sur le littoral picard.

Il est également inclus dans la Zone Spéciale de Conservation du site Natura 2000 "Marais arrière-littoraux picards" en raison de la diversité et de la qualité de ses habitats, dans le site Ramsar Baie de Somme pour l’alimentation de plusieurs espèces d’oiseaux d’eau.


Chiffres
- 25 hectares
- 48 espèces végétales d’intérêt patrimonial (rares et/ou menacées) (ex : Myriophylle à fleurs alternes, Potamot à feuilles de Renouée, Scirpe flottant)
- 57 espèces d’oiseaux nicheurs (ex : Hypolaïs ictérine, Bouscarle de Cetti, Faucon hobereau)
- Au moins 33 espèces animales d’intérêt patrimonial (ex : Marouette ponctuée, Triton crêté, Agrion délicat)


Site
> Carte du Bois des Agneux


Fiche d’identité
- Propriétaire : Privé
- Gestionnaire : Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard depuis 2015
- Partenaires techniques : Propriétaires, DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) Picardie, CBNBl (Conservatoire Botanique National de Bailleul), ONEMA (Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques), DDTM80 (Direction Départementale des Territoires et de la Mer), Agence de l’Eau Artois-Picardie, Conseil Départemental de la Somme, Conseil Régional, PNR-PM (Parc Naturel Régional de la Picardie Maritime), SIAHM (Syndicat Intercommunal Aménagement Hydraulique du Marquenterre), Fédération des Chasseurs de la Somme, représentants des habitats du hameau de Larronville


Elaboration du plan de gestion
Le premier plan de gestion du site, sur la période 2017-2021, est en cours de rédaction. Les deux grands objectifs emblématiques prévus sont la restauration du marais et la restauration des buttes sableuses. Pour y parvenir, différentes opérations sont prévues : déboisements, débroussaillage, dessouchage, création de mares, restauration de berges, mais surtout la mise en place de clôture pour le pâturage de moutons sur les zones sèches, et de chevaux Henson sur les zones humides.








  icone_pdf Carte de la réserve de chasse et de faune sauvage du hâble d'Ault (1.05Mo)
  icone_pdf Fiche - Hable d'Ault (1.92Mo)
  icone_pdf Carte des Marais de Larronville (1.11Mo)
  icone_pdf Fiche - Marais de Larronville (1.01Mo)
  icone_pdf Carte Mollière de Cayeux-sur-Mer (0.09Mo)
  icone_pdf Fiche - Mollière de Cayeux (2.21Mo)
  icone_pdf Carte du Bois des Agneux (1.06Mo)



EN IMAGE



Commentaires
VOTRE OPINION


Il vous reste caractères.


CONTRÔLE ANTI-SPAM

Combien font 9-2 ?
votre réponse :












LA STRUCTURE
  Missions & compétences
  Périmètres d’intervention
  Comité syndical
  Les équipes
  Les partenaires


AMÉNAGEMENT LES PROJETS
Trait de côte, la gestion
  Le suivi littoral du nord au sud
  Le PAPI

L'accueil touristique
  Routhiauville
  Ecopole
  Cap Hornu
  Le Hourdel
  Gebasom

Développement
  Cimetière chinois de Nolette
  Aire de stationnement en entrée de Saint-Valery-sur-Somme
  ZAC de la frange nord de Quend
  Maison de la Baie de Somme
  Ault

Ecomobilité
  Plan Vélo Baie de Somme
  Circuits pédestres


MILIEUX NATURELS LA GESTION
Conservation, entretien et usages
  Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme
  Terrains du Conservatoire du littoral
  Autres espaces

Expertise, conseil
  Ramsar
  Natura 2000
  Biodiversité & élevage



GRAND SITE LE TERRITOIRE
Présentation
  Des paysages uniques
  Des richesses préservées
  Les 25 communes du Grand Site

Un projet partagé
  Un réseau de partenaires

Découvrir
  Destination écomobile
  Outils & infos pratiques


RESTER INFORMÉ
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, Place de l'Amiral Courbet CS 50728 80142 Abbeville Cedex