Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
Inauguration de la Route Blanche

Le 29 mai après-midi, la nouvelle voie verte reliant La Mollière au Hourdel sera inaugurée.

Le 25 mai 2018
Temps de lecture
3min
Tous les articles  |
Inauguration de la Route Blanche La route blanche - Crédit photo : SMBS-GLP

Au programme : ouverture officielle avec le coupé du ruban et puis découverte de la voie à pied ou à vélo avec tout au long du parcours la présentation des différents points d'intérêts : paysage, enjeux du trait de côte, projets du plan vélo, retour sur les travaux réalisés sur la Route Blanche et ceux à venir...

 

Un espace sans voiture pour mieux profiter de la nature

La reconversion de la Route Blanche en voie verte est un bel exemple d'aménagement, mené par le Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard en partenariat avec la commune de Cayeux-sur-Mer, qui valorise l'écomobilité et les paysages. Situé le long de la mer, entre les hameaux de La Mollière et du Hourdel,  il constitue une alternative de découverte du territoire au « tout voiture » et  favorise ainsi les modes doux. Il est aussi en cohérence avec l’image nature que recherche le visiteur.

"Le projet prend en compte la gestion des flux, souligne Jérôme Courtois, chef de projet aménagement au Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard, le stationnement sauvage aux extrémités de la voie et intègre aussi la fragilité des espaces naturels sur un secteur  écologiquement sensible en Baie de Somme. Il permet au public de prendre conscience de la qualité paysagère et environnementale du site et de la nécessité de respecter l'environnement et les espèces végétales. Il est en corrélation avec le plan de gestion de l'arrêté de protection de biotope du cordon de galets de la Mollière et respecte la stratégie élaborée dans le cadre du label Grand Site de France."


En parallèle, des aires de stationnement ont été créées au Hourdel et à la Mollière pour accueillir les visiteurs et supprimer le stationnement sauvage. Deux liaisons permettent de rattraper le sentier du littoral ou la boucle du gravelot dédiée aux cyclistes. Enfin, une signalétique en lave émaillée positionnée le long de la voie présente les espèces caractéristiques du site et des triptyques situés aux extrémités du linéaire rappellent l'histoire du lieu, la richesse de son environnement et ses dangers. Les collectivités locales ont ainsi œuvré pour mettre en place une politique d’aménagement permettant d’optimiser l’accueil des visiteurs tout en préservant les paysages remarquables et la biodiversité sur un site soumis à une forte pression touristique et un flux important de véhicules.

HISTOIRE  DE LA ROUTE BLANCHE Projet d’intérêt public, construit vers la fin du 19ème siècle, ce chemin de grande communication rendait les liaisons avec Le Hourdel plus faciles, notamment pour les pêcheurs. À l’époque, sa fondation crayeuse, sous l’épreuve des intempéries, laissait apparaître des taches blanches, d’où le nom qui lui fut donné. Ensablé dès 1910 et partiellement détruit, cet axe fut déclassé en 1912.

Ce n’est que durant la Seconde Guerre Mondiale que les Allemands y trouvèrent un intérêt stratégique. Ils firent bétonner la voie pour le transport de l’artillerie et des matériaux nécessaires à la construction du Mur de l’Atlantique. Elle tomba ensuite dans l’oubli.

En 1967, pour développer le tourisme balnéaire, le Général Sizaire, maire de Cayeux-sur-Mer, décida sa réouverture et de vastes travaux s’en suivirent. Visionnaire et précurseur, Robert Mallet, alors Recteur de l’Académie d’Amiens, fut fortement opposé au projet, le considérant comme contraire à la protection de la nature. Durant les années 1990, le doute sur la nécessité de maintenir une route départementale au cœur
d’un espace naturel remarquable s’installa peu à peu. Ce n’est qu’en 2008, suite à des ensablements récurrents et sa destruction partielle par une tempête qu’elle fut fermée à la circulation automobile et déclassée, aussitôt investie par les piétons et cyclistes.









JE M'ABONNE AU MAGAZINE BAIE DE SOMME
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, rue de l'Hôtel Dieu 80100 Abbeville
Ce site Web utilise les cookies
Les cookies nous permettent d'analyser notre trafic. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.