SOMMAIRE
Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
La stratégie littorale

Une démarche de protection des risques naturels et de développement innovant du territoire

Temps de lecture
7min
La stratégie littorale

Suite aux conséquences de la tempête Xynthia, l’Etat a demandé en 2011 au Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard et à la Communauté d’Agglomération des Deux Baies en Montreuillois (anciennemment appelé Communauté de Communes Opale Sud)  de mettre en œuvre un Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) afin de se doter d’une stratégie de gestion intégrée du trait de côte à court, moyen et long termes (50 ans) répondant aux exigences nationales.Cette stratégie s’étend de l’estuaire de l’Authie à la Bresle en passant par la Somme.
La première étape de la stratégie littorale déclinée ci-dessous se phase de 2017 à 2021.

Après validation de la stratégie littorale et du programme d’actions par la Commission Mixte Inondation (Ministère de la Transition écologique et solidaire) du 5 novembre 2015, plus de 48 millions d’euros ont été attribués pour la phase opérationnelle (lancement études, travaux et prévention du risque), financés principalement par l’Europe, l’Etat et les collectivités locales.


L'ESSENTIEL DE LA STRATÉGIE LITTORALE
Falaises, galets, dunes, estuaire… le profil du trait de côte est diversifié ce qui amène différents types de risques : Inondations - Eboulement –Erosion (3 volets de la stratégie littorale constitués d’un programme d’actions).

Les acteurs locaux ont toujours œuvré pour la réduction du risque, la protection des populations, de leurs biens et de notre patrimoine naturel et bâti. Des ouvrages de protection ont été construits pour palier aux risques et à l’urgence : construction d’épis, de digues, gestion des milieux naturels, enrochement… mais de manière sectorielle.

Face aux enjeux climatiques, une nouvelle stratégie cohérente à l’échelle d’un territoire plus élargi doit permettre d’assurer un  développement du littoral, de l’arrière-pays et une gestion pérenne du risque. Cela inclut également que les collectivités doivent impulser une démarche de sensibilisation et d’information auprès des différents publics sur le risque (non anxiogène) :
- l’accès à une information simple et pédagogique (comprendre et mesurer le risque sur son territoire)
- avoir une vision commune et un langage commun
- Avoir les bons réflexes en cas de risque

CARTE synthèse des ouvrages existants et travaux à venir
Perimetre PAPI



LES AXES OPÉRATIONNELS DE LA STRATÉGIE, ÉLABORÉS EN FONCTION DU TYPE DE RISQUE


L'inondation

Axe 1 : l’amélioration de la connaissance et de la conscience du risque
- sensibiliser les différents publics (scolaires, élus, familles, entreprises, grand public…) aux risques via des supports pédagogiques
- matérialiser les événements historiques pour ne pas perdre la mémoire du risque
-suivre l’évolution du littoral de manière homogène sur tout le territoire

Axe 2 : la surveillance, la prévision des crues et des inondations
- installation d’équipements (marégraphe et houlographe) permettant de quantifier les effets du réchauffement climatique localement

Axe 3 : l’alerte et la gestion de crise
- prévenir
- alerter
- avoir les bons réflexes en cas de danger

Axe 4 : la prise en compte du risque inondation dans l’urbanisme
- prendre en compte le risque dans les documents de planification urbaine
- proposer de nouvelles techniques pour construire en zone inondable

Axe 5 : les actions de réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens
Prévoir (réalisation de diagnostics de vulnérabilité) et accompagner les travaux sur les constructions existantes en vue de :

- aider les entreprises à continuer leur activité en cas de catastrophe naturelle,
- limiter les risques humains, matériels et environnementaux
- pérenniser l’activité de l’entreprise en cas de risque
- pour les particuliers les plus menacés, prendre les mesures d’adaptation aux risques prescrits dans les PPR (diagnostics des biens immobiliers, financement sur dossier de travaux préventifs)

Axe 6 : le ralentissement des écoulements
- comprendre le fonctionnement des cours d’eau et ses interactions avec le littoral
- intégrer ce fonctionnement à la construction de nouveaux ouvrages de protection
- créer des zones « tampons » capables d’absorber les inondations pour diminuer leurs impacts

Axe 7 : la gestion des ouvrages de protection hydrauliques
-sécuriser les ouvrages actuels dans l’attente de solutions pérennes
-conception de nouveaux ouvrages capables de sécuriser le territoire

N.B
Une évolution réglementaire initiée par un décret en date du 12 mai 2015* , demande maintenant une réflexion au niveau du système complet d’endiguement. Ainsi, afin de garantir la pertinence des études menées, les actions des axes 6 et 7 ainsi que celles du programme érosion, vont être regroupées dans un même cahier des charges afin de mener un marché d’ingénierie et de maîtrise d’œuvre pour la déclinaison opérationnelle du PAPI BSA pour chacun des trois systèmes d’endiguement (Somme-Authie, Bas-Champs et Bresle).

*Décret n° 2015-526 du 12 mai 2015 relatif aux règles applicables aux ouvrages construits ou aménagés en vue de prévenir les inondations et aux règles de sûreté des ouvrages hydrauliques (« Décret digue » - article 3), pris en application de la loi n°2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM)


L' éboulement

Objectif :
- Réduction de la vulnérabilité et adapter la ville d’Ault à court, moyen et long termes dans le cadre d’une stratégie d’aménagement et de développement de la commune.
- Réduire le risque littoral par la gestion des eaux pluviales pour réduire les infiltrations d'eau dans la falaise favorisant les éboulements, limiter la circulation des véhicules en bord de falaise et traitement de l’assainissement non collectif au Bois de Cise par un vaste projet de requalification de l’espace public (front de mer et centre bourg)
- Adapter les autres réseaux (eaux usées, eau potable)
Lancement d’études exploratoires sur les espaces urbanisés à risques (Casino et front de mer - Bois de Cise) et le développement urbain de la ville.


L' érosion

Objectif :
- Limiter l’érosion des ouvrages naturels (dunes, galets)
Rechargement, nouveaux épis, remise en état du système écoplage, étude sédimentaire du transit de galets…


PARTENAIRES
Europe France Departement Agence de l'eau

Syndicat Mixte Baie de Somme CA2BM


CALENDRIER PRÉVISIONNEL 2017-2021

2017
Axes 2, 3, 5, 6, 7 et programme érosion : lancement des consultations ;
Axe 4 : rédaction des marchés ;
Programme éboulement par blocs de falaises : Schéma de Gestion des Eaux Pluviales : lancement de la consultation et début des études, travaux pour le bouclage et les hydrants eau potable ;

2018
Axes 2 et 3 : acquisition matériel, installation, mise en route, entretien annuel et maintenance ;
Axe 4 : lancement des consultations et réponse à l’appel à projets ESPON ;
Axe 5 : réalisation des guides d’adaptation des locaux, réalisation des diagnostics et des travaux (en fonction des appels à projets) ;
Axes 6, 7 et programme érosion : études conception, réglementaires ;
Programme éboulement par blocs de falaises : Etudes du Schéma de Gestion des Eaux Pluviales, de l’imperméabilisation des espaces publics et du report du réseau d’assainissement ;

2019
Axe 4 : études de stratégie foncière ;
Axe 5 : réalisation des diagnostics et des travaux (en fonction des appels à projets) ;
Axes 6, 7 et programme érosion : fin études conception, réglementaires et instruction des demandes réglementaires ;
Programme éboulement par blocs de falaises : travaux imperméabilisation espaces publics et du réseau d’assainissement ;

2020
Axe 5 : réalisation des diagnostics et des travaux (en fonction des appels à projets) ;
Axes 6, 7 et programme érosion : début des travaux ;
Programme éboulement par blocs de falaises : finalisation des travaux de l’imperméabilisation des espaces publics. ;

2021
Axe 4 : finalisation des études de stratégie foncière ;
Axe 5 : réalisation des diagnostics et des travaux (en fonction des appels à projets) ;
Axes 6, 7 et programme érosion : travaux.





  icone_pdf Plaquette - Stratégie littorale BSA - 2016-2021 (1.84Mo)



EN IMAGE



LA STRUCTURE
  Missions & compétences
  Périmètres d’intervention
  Comité syndical
  Les équipes
  Les partenaires


AMÉNAGEMENT LES PROJETS
Appel à projet
  Ault, complexe touristique

Trait de côte, la gestion
  Le suivi littoral du nord au sud
  La stratégie littorale

L'accueil touristique
  Routhiauville
  Ecopole
  Cap Hornu
  Le Hourdel
  Gebasom

Développement
  Cimetière chinois de Nolette
  Aire de stationnement en entrée de Saint-Valery-sur-Somme
  ZAC de la frange nord de Quend
  Maison de la Baie de Somme
  Ault
  Zac du Royon

Ecomobilité
  Plan Vélo Baie de Somme
  Circuits pédestres


MILIEUX NATURELS LA GESTION
Conservation, entretien et usages
  Réserve Naturelle Nationale de la Baie de Somme
  Terrains du Conservatoire du littoral
  Autres espaces

Expertise, conseil
  Ramsar
  Natura 2000
  Biodiversité & élevage



GRAND SITE LE TERRITOIRE
Présentation
  Des paysages uniques
  Des richesses préservées
  Les 25 communes du Grand Site

Un projet partagé
  Un réseau de partenaires

Découvrir
  Destination écomobile
  Outils & infos pratiques


RESTER INFORMÉ
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, Place de l'Amiral Courbet CS 50728 80142 Abbeville Cedex