Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
Quend Plage a trouvé un remède à l’érosion du sable

Le 18 octobre 2018, mis à jour le 19 octobre 2018
Temps de lecture
2min
Tous les articles  |
Quend Plage a trouvé un remède à l’érosion du sable Crédit photo : DR

Le procédé ECOPLAGE, inventé par l’ingénieur Danois Hans Vesterby, a été mis en service le 23 septembre 2008 sur la plage de Quend. Depuis, le sable sèche et revient plus vite protéger le pied de digue et renforce les dunes. L'érosion naturelle est donc ralentie. Dès travaux de remise à niveau sont néanmoins indispensables pour assurer la pérennité de l’ouvrage après dix années de service.

Le système ECOPLAGE est un procédé pour limiter l’érosion des plages. Des tuyaux percés de trous sont enfouis dans le sable à presque deux mètres de profondeur. L’eau de la nappe phréatique présente sous la plage s’y infiltre, puis elle s’écoule dans des canalisations jusqu’à une station qui la collecte et la rejette à la mer. Les grains de sable, déssaturés d’eau, deviennent plus mobiles allant ainsi alimenter le pied de digue et les cordons dunaires. Enfin, le procédé favorise l'assèchement de plage pour présenter une plage qualitative aux estivants.

ECOPLAGE a inauguré une nouvelle génération de systèmes de protection des zones côtières. Il ne s’agit plus, comme on le faisait dans le passé, de s’opposer directement aux éléments naturels par des ouvrages artificiels, mais au contraire d’utiliser les éléments eux-mêmes afin de protéger les côtes. A Quend, par exemple, c’est l’assèchement de la plage, provoqué par les drains, qui libère le sable, lui permet de se déposer sur la plage et les dunes et, in fine, de protéger le site.


La tempête de 2010 a affaibli le dispositif.  

Suite à des études de faisabilité en 2002 et en 2006, le dispositif avait été installé en 2008 devant le front de mer de la plage de Quend. La plage a connu ensuite un cycle d’engraissement, jusqu’à l’hiver 2010 où les tempêtes ont fortement affaiblies la plage et le dispositif en abimant une partie des drains

Les bénéfices de ce système de protection souple du littoral sont évalués chaque année par un bureau d'étude, et les résultats d'apports de sable sont positifs depuis 2008 ce qui a conclu à l'intérêt de la remise en état du dispositif ECOPLAGE, après évaluation par une procéssus d'analyse Coût bénéfice dans le cadre du PAPI BSA.


Le coût estimé des travaux a été de 190 000 €HT. Ils seront financés à 70% par le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard et à 30% par la Région Hauts de France.









EN IMAGE









VOTRE OPINION


Il vous reste caractères.


CONTRÔLE ANTI-SPAM

Combien font 8+2 ?
votre réponse :












JE M'ABONNE AU MAGAZINE BAIE DE SOMME
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, rue de l'Hôtel Dieu 80100 Abbeville
Ce site Web utilise les cookies
Les cookies nous permettent d'analyser notre trafic. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.