Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
Avoir le courage de faire ce que l’on dit

Traditionnel exercice de janvier, la cérémonie des vœux du Syndicat Mixte a permis de dresser le bilan de l’année écoulée et d’affirmer les priorités pour 2018.

Le 18 janvier 2018
Temps de lecture
4min
Tous les articles  |
Avoir le courage de faire ce que l’on dit Voeux du Président - Crédit photo : P. Dewez - EDV

«Plus la Baie de Somme nourrit d’ambitions, plus les devoirs du Syndicat Mixte sont grands» : le 16 janvier au Cap Hornu, le président Stéphane Haussoulier devant les employés, les élus et les nombreux partenaires de l’établissement public n’a pas caché les intentions du «bras armé du Conseil départemental sur le littoral». Gemapi, Papi, tempête Eléanor, changement climatique et culture du risque, renouvellement du label Grand Site de France, 20 ans du site Ramsar, Parc naturel régional, Plan vélo Baie de Somme, aménagement du Moulinet, bénéfices des sites touristiques, le maire de Saint-Valery a évoqué avec panache les sujets qui font déjà l’actualité de 2018 ou qui le feront.


2018 : ANNÉE DE LA TRANSFORMATION PUBLIQUE ?
Année de l’exigence et de l’efficience, 2018 sera celle également des encouragements notamment «pour l’aménagement  qui fait constamment face à une course d’obstacles». Soulignant que la mise en œuvre du PAPI nécessitait 200 conventions financières, le président du Syndicat Mixte espère que la nouvelle année sera synonyme de clarification, de simplification, notamment «si l’Etat décide de faire de notre territoire un espace d’expérimentation pour bénéficier d’assouplissement dans la gestion de dossiers dont ceux en relation avec la protection contre les inondations. Pour reconstruire le service public dans les territoires, le Gouvernement a en effet lancé une démarche innovante proposant une carte blanche et un cadre juridique adaptable permettant de transformer les services publics à l’échelle d’un bassin de vie…»

«Protéger, aménager, valoriser : le Syndicat Mixte démontre au quotidien depuis plus de 40 ans sa capacité à comprendre les enjeux de la Baie de Somme et à s’adapter à son évolution, notamment sur les problématiques liées au trait de côte et à la gestion des espaces naturels sensibles. Demain notre Syndicat devra s’attacher à mieux accompagner les communes adhérentes, à relever le défi du Parc naturel régional aux côtés du Syndicat Mixte Baie de Somme Trois Vallées en mutualisant un certain nombre de collaborateurs, à jouer de la complémentarité pour que cette ingénierie permette demain de mieux répondre aux enjeux forts de notre territoire», a-t-il précisé.
Stéphane Haussoulier, sans oublier de féliciter les employés de la structure pour leur dévouement et leur efficacité, et avant de céder la parole à Laurent Somon, président du Conseil départemental, et au sous-préfet d’Abbeville Benoît Lemaire, a achevé son intervention en citant Georges Clémenceau : «Il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire ; quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire.» Une conclusion reprise en chœur par les personnalités des premiers rangs.


LA FEUILLE DE ROUTE 2018
- Modification des statuts du Syndicat Mixte avec l’arrivée des 3 intercommunalités du littoral au sein de la structure suite à la prise de  compétence Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) au 1er janvier 2018 par les intercommunalités.
-    Concrétisation du Programme d'Actions de Prévention des Inondations Bresle Somme Authie (PAPI BSA).
- Renouvellement pour 6 ans du label Grand Site de France.
- Première tranche de viabilisation du quartier du Moulinet et démarrage de la construction du centre culturel.
- Mise en place de la DUP (Déclaration d’Utilité Publique) et finalisation du dossier de Zone d’aménagement concerté (ZAC) de la Frange Nord de Quend.
- Plan vélo Baie de Somme : démarrage des travaux du Pont à Cailloux reliant le Pas-de-Calais à la Somme, réfection totale de la piste entre Fort-Mahon Plage et Quend, lancement des études pour la réalisation de 36 km supplémentaires de piste cyclable,  remise à niveau complète sous trois ans  des 44 km de la piste existante.
- En partenariat avec le Conservatoire du littoral, mise en place du programme Dune à Dune et  poursuite de la valorisation hydraulique et écologique entre la Baie et la Basse Vallée de Somme.


LES BONS COMPTES DE DBS

«Concernant les activités touristiques regroupées au sein de la régie Destination Baie de Somme, 2017 était une année à risque compte-tenu des déficits 2012-2013 qui restent en partie à éponger et de la perte de la gestion de l’Aire autoroutière de la Baie de Somme, site qui générait chaque année un bénéfice de 250 000€, a rappelé Bruno Dalle, directeur général du Syndicat Mixte. Mais finalement 2017 a été une grande année grâce à la mobilisation des équipes, la détermination des responsables de sites, la mise en place de campagnes de promotion et une recherche permanente d’optimisation des charges.»
Le chiffre d’affaires (CA) en 2017 a en effet progressé de 2,6%. «Le Cap Hornu Hôtel*** & Restaurant a réalisé le plus gros CA de son histoire. La nouvelle équipe installée autour d’Eric Balédent a accompli l’exploit d’améliorer le CA de 26% en deux ans seulement.». Le Parc du Marquenterre n’est pas en reste avec une progression de plus de 7%, «là aussi le meilleur CA jamais réalisé en particulier grâce au changement total du type de restauration». De son côté, la Maison de la Baie de Somme a connu une augmentation de son CA + de 14%.

«L’exigence que nous demandons dans le travail de chacun porte ses fruits et cette efficacité montre que la grande majorité du personnel adhère au projet que nous portons, a souligné le directeur général des services. Ce dynamisme retrouvé doit permettre de développer l’ensemble de l’activité touristique du territoire car en tant que premier employeur touristique du littoral, nous avons le devoir d’être une locomotive pour l’ensemble des professionnels touristiques. Pour cela nous continuerons avec Somme Tourisme à multiplier les démarches de promotion de la Côte picarde.» Et de conclure : «Maintenant que nous avons retrouvé la sérénité dans l’exploitation des sites, nous travaillons sur des programmes d’investissement comme l’extension du Club House du Golf et la rénovation de l’Aquaclub.»











JE M'ABONNE AU MAGAZINE BAIE DE SOMME
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, rue de l'Hôtel Dieu 80100 Abbeville