Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
Dernière ligne droite pour le label Grand Site de France

Jeudi 16 mars le comité de pilotage du Grand Site, co-présidé par Emmanuel Maquet, président du Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard et Benoit Lemaire, sous-préfet d'Abbeville, s'est réuni à Mers-les-Bains.

Le 21 mars 2017
Temps de lecture
4min
Tous les articles  |
Dernière ligne droite pour le label Grand Site de France Crédit photo : B.Bremer

Au programme :  présentation de la stratégie et des 4 enjeux majeurs, avant le dépôt, en juin, du dossier de candidature du renouvellement du label (2018 - 2023 ) à la commission départementale des sites, perspectives et paysages.

"Le dossier de renouvellement du label Grand Site est une priorité majeure pour le Syndicat Mixte," a réaffirmé Emmanuel Maquet, en présence des élus de la Région, du Département,  des communes et des représentants du Conservatoire du littoral, des services de l'Etat et de l'ensemble des partenaires. "Aujourd’hui, l’objectif est de continuer à être visionnaire pour orienter les enjeux de demain et faciliter l’évolution des activités touristiques aux nouvelles attentes. C'est aussi de garantir un tourisme et un enrichissement pour tous car cette accessibilité et le respect des traditions constituent un aspect primordial de toute stratégie de développement économique qui se veut responsable et durable. A tous les niveaux, les acteurs locaux se sont appropriés le label, les valeurs qu’il véhicule et adhèrent à l’état d’esprit du Grand Site. Au cours de cette première période de 6 ans qui se termine maintenant, le label Grand Site de France a constitué une belle reconnaissance de la qualité de notre gestion éco-touristique du territoire, mais surtout a permis à la fois de fédérer les acteurs du territoire autour d’une stratégie commune et de réaliser des aménagements structurants. "


4 ENJEUX MAJEURS
En 2016, le Syndicat Mixte avec les partenaires et les élus a bâti, à partir d’un diagnostic partagé, la stratégie de renouvellement du Grand Site. Le travail en cours doit aboutir à la finalisation du dossier de renouvellement mettant en avant une stratégie claire d’aménagement du territoire accompagnée d’un programme d’actions opérationnelles pour les 6 prochaines années en s'appuyant sur 4 enjeux majeurs :
- l'amélioration de la gestion des flux touristiques : poursuivre et renforcer les actions contribuant à rééquilibrer la fréquentation des sites phares littoraux avec une diffusion sur le territoire et dans le temps via la poursuite du plan vélo, la mise en place de parkings relais, le développement de l'intermodalité...
- la préservation dynamique des paysages naturels et bâtis : préserver les paysages emblématiques de la Baie de Somme en s’inscrivant dans une approche globale et intégrée via l'aménagement cadré des sites pour protéger les milieux fragiles, la protection des sols et habitats par une agriculture raisonnée ou encore la mise en avant de la diversité des productions (agriculture, élevage, chasse, pêche et carrières), la valorisation des entrées de ville et du patrimoine balnéaire...
- l’accueil en favorisant "l’expérience du lieu" : promouvoir la spécificité de la Baie de Somme et développer les offres de découverte (nature, patrimoine, culture et bien être) avec la création d'aménagements pour découvrir le patrimoine naturel, la réalisation de scénographies extérieures attractives, la diversification de l'offre d'hébergement tournée vers la nature comme les écolodges, le renforcement de la synergie des acteurs avec notamment la mise en place d'un réseau d'ambassadeurs du Grand Site...
- l'amélioration de la gouvernance : mieux communiquer pour fédérer autour des valeurs du label Grand Site et de conforter le rôle de gestionnaire du Syndicat Mixte auprès des collectivités locales.


UNE GOUVERNANCE PARTAGÉE
Pour conclure Emmanuel Maquet a annoncé l'esprit de la gouvernance qui sera mise en place dans le cadre du renouvellement : "Pour la période 2018-2023, nous proposerons à l’Etat de valider la délimitation du périmètre Grand Site au regard du projet de territoire et non plus des seules limites administratives.  Au périmètre actuel s'ajouteraient les territoires de falaises de Mers-les-Bains et Brutelles, des valleuses de Mons-Boubert,Cahon-Gouy et Regnière-Ecluse. Il sera également proposé d’intégrer une partie du Domaine Public Maritime afin de tenir compte de la partie maritime des sites classés et de valoriser la stratégie d’intervention du Conservatoire du littoral sur le DPM sec. " Concernant la future gouvernance, les intercommunalités intégrant des communes du Grand Site (la Communauté d’Agglomération des 2 baies en Montreuillois, la Communauté de Communes Ponthieu Marquenterre, la Communauté d’Agglomération Baie de Somme, la Communauté de Communes du Vimeu, la Communauté de Communes des Villes Sœurs) pourraient être identifiées comme territoires associés.

Par ailleurs, un contrat d’objectifs sera formalisé pour chaque commune du Grand Site. Ce contrat visera également à renforcer le lien entre les élus et le Syndicat Mixte dans tous projets d’aménagement structurant. Le Syndicat Mixte s’engagera aussi à établir des conventions de partenariat avec le Parc Naturel Marin et le Parc Naturel Régional sur les 6 années de label.







SUR LE MÊME SUJET




VOTRE OPINION


Il vous reste caractères.


CONTRÔLE ANTI-SPAM

Combien font 6+1 ?
votre réponse :












nounours 80, le 21/03/2017 à 13h59
Tant que la pollution bactérienne dangereuse en baie de somme existera et en particulier celle produite par le centre conchyliculteurs gere par le SMBS nous nous opposerons au Label Une honte pour la population qui s'y baigne
jean, le 21/03/2017 à 15h19
Il me semble que ce problème que vous citez n'a rien à voir avec la démarche du label...renseignez-vous...
lmd80 , le 22/03/2017 à 16h33
Vouloir agrandir le "grand site de France" c'est bien. Mais avant il faut assainir la plage du Crotoy et la baie .Le SMBS peut-il enfin dire quels sont les moyens mis en oeuvre pour remédier aux dysfonctionnements(depuis 2011) du dispositif de traitement des eaux de lavage des moules et faire cesser ces dégagements nauséabonds tout en respectant les normes de rejet dans la baie ? Une plage saine serait plus propice aux riverains,aux mytiliculteurs, aux touristes et au renouvellement du Label.
APPEL À PROJETS  
APPEL À PROJETS
Implantation d’un complexe touristique vue sur mer : hôtel, résidence, restauration…

RESTER INFORMÉ
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, Place de l'Amiral Courbet CS 50728 80142 Abbeville Cedex