Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
Pour une Baie de Somme forte en 2017

A Saint-Valery-sur-Somme, en présence du sous-préfet d'Abbeville et du président du Département, Emmanuel Maquet et Bruno Dalle ont réaffirmé les ambitions pour le territoire.

Le 27 janvier 2017
Temps de lecture
7min
Tous les articles  |
Pour une Baie de Somme forte en 2017 Les voeux 2017 - Crédit photo : SMBS-GLP

Le 25 janvier, la salle de séminaire Baie de Somme de l'Hôtel*** & Restaurant du Cap Hornu affichait complet ! Les élus du littoral des Hauts-de-France, les partenaires du Syndicat Mixte, les acteurs locaux et les employés de l’établissement public et de sa régie commerciale  se sont fortement mobilisés pour assister au premier bilan d’une année pleine de la nouvelle gouvernance et découvrir les priorités de l’année.


2016, UNE ANNÉE OPÉRATIONNELLE
Lancement d’une première phase de travaux pour concrétiser le quartier du Moulinet à Ault, signature de la convention financière du PAPI, redémarrage du Plan vélo et décision de consacrer 10% du montant de la taxe de séjour pour disposer d’un autofinancement, dossier de renouvellement du label Grand Site de France Baie de Somme, portage du projet de la ZAC Frange Nord de Quend, recherche d’un nouveau siège social à Abbeville, sauvegarde de l’élevage dans les zones humides et soutien aux agriculteurs…  Bruno Dalle a profité de son allocution pour retracer le travail accompli par toutes les équipes du Syndicat Mixte Baie de Somme-Grand Littoral Picard : "Depuis 1 an, je me suis employé à vos côtés à rentrer sur les nombreux sujets prioritaires pour les porter, pour en redémarrer certains, et dans tous les cas pour agir et faire aboutir les projets. Tout ce travail est réalisé dans un contexte de tension budgétaire qui nous amène à rechercher en permanence les pistes d’économie et à améliorer notre efficacité."

Le directeur général des services est revenu sur le transfert de gestion de l’Aire autoroutière "qui s’est imposé à nous et qui a nécessité une vigilance forte pour défendre au mieux les intérêts du personnel et s’assurer de la poursuite de l’activité de promotion du territoire sur ce site. Il va falloir digérer cette perte car la gestion de l’Aire autoroutière représentait une grande part du résultat annuel de Destination Baie de Somme."


UNE SAISON TOURISTIQUE MITIGÉE
Bruno Dalle a rappelé qu’"avec 130 salariés permanents et 80 saisonniers, le Syndicat est le premier employeur touristique du littoral et l’un des premiers de notre grande Région. Nous sommes un acteur économique majeur et constituons un moteur pour l’ensemble des professionnels du tourisme et plus largement pour le tissu artisanal et commercial."

"La saison touristique 2016 a été difficile avec une météo très défavorable au printemps et au début de l’été impactant fortement à la baisse la fréquentation des sites Nature. L’ambiance générale liée aux dramatiques attentats, l’absence de week-end de pont en mai et la pénurie de carburants consécutive aux grèves également en mai, ont amplifié les difficultés. Ces éléments de contexte sur lesquels nous ne pouvons pas agir, doivent nous stimuler et amener toutes les équipes à réagir en proposant des améliorations (communication, ventes additionnelles, baisse des charges, organisation…). L’attitude de chacun doit être combative et à chaque poste, chacun doit être mobilisé et être force de proposition."


GAGNER EN PERFORMANCE ÉCONOMIQUE
Le courage de la vérité : le chiffre d’affaires annuel global a été maintenu, se situant à plus de 11 millions d’euros. Le bénéfice, par contre, est en baisse, atteignant 250 000 € avant l’octroi de primes pour certains employés. "Cette baisse de résultat s’explique par la perte de chiffre d’affaires sur les entrées visiteurs au Parc du Marquenterre et aux Jardins de Valloires et par les charges de personnel et l’achat de matières premières à l’Hôtel-Restaurant du Cap Hornu. Les résultats sont donc insuffisants, en 2017 nous devons impérativement accélérer le mouvement. Ce travail d’amélioration de la rentabilité et de la productivité de nos sites est d’autant plus indispensable que nous devons continuer à résorber le million de déficits accumulé entre 2011 et 2013. Les marges de manœuvre et de progrès existent, la qualité de nos sites et les compétences des équipes permettent d’être confiant sur l’avenir à la seule condition que chacun ait bien conscience que nous sommes dans des activités économiques concurrentielles qui se doivent d’être rentables, dans le but à la fois de réinvestir, donc de moderniser et développer les sites et de rémunérer et récompenser les salariés."


CHACUN À SA PLACE, CHACUN À SA TÂCHE
"Nous sommes une collectivité qui innove, qui entreprend, qui réussit. Nous avons le devoir d’être toujours devant en travaillant collectivement. Chacun à votre tâche, chacun à votre place, vous déclinerez en 2017 ce projet ambitieux que nous voulons mettre en œuvre : faire de notre beau littoral et de la Baie de Somme une terre d’ambition, toujours plus attractive et respectueuse de l’environnement, a prévenu Emmanuel Maquet qui a confirmé son enthousiasme à présider le Syndicat Mixte, "c'est exaltant et passionnant, nous exerçons ici tant de métiers."

Améliorer l’efficacité en modernisant les pratiques : le président a évoqué les priorités pour 2017 dont la poursuite du redressement de Destination Baie de Somme. "Je tiens à dire aux salariés, ma détermination et celle de l'exécutif, à vous aider et à vous soutenir dans votre mission d'animation et de développement de nos établissements. Atteindre nos objectifs, c'est la garantie de conforter notre régie commerciale, c'est aussi et surtout l'assurance de conserver votre métier, votre emploi. Sans résultat positif, nous serions condamnés à disparaître."


PAPI, BELLE-DUNE, QUEND, AULT, PLAN VÉLO, LABEL GRAND SITE...
Sur le sujet de la stratégie littorale et du Programme d’Actions et de Prévention des Inondations, Emmanuel Maquet a mentionné que les communes seraient sollicitées sur le plan de financement à hauteur de 17 à 18% du total des investissements prévus  et que le Syndicat retravaillait la maquette financière pour obtenir en 2017 uniquement les sommes qu’il serait en capacité d'engager.

Le président a précisé que le Syndicat Mixte devait redevenir l’aménageur de la côte picarde : "Depuis trop longtemps nous avons perdu cette compétence qui est au coeur de notre métier historique. Nous avons 3 quartiers à aménager dont la ZAC du Royon et à ce sujet je ne peux que me réjouir des relations de confiance renouées avec notre partenaire de toujours Pierre & Vacances. Chacun dans son rôle, nous sommes convaincus que la construction de 140 logements finalisera le village vacances de Belle-Dune et permettra le financement d’une partie de la restructuration de l’Aquaclub. Le second quartier à aménager est celui de la frange nord de Quend, le troisième étant celui du Moulinet à Ault. En 2016, nous avons souhaité démarrer l’opération et ainsi faire taire ceux qui depuis des années n’ont de cesse de critiquer, de freiner et de déformer la vérité. Nous lancerons dans les semaines à venir un appel à candidature à l’échelle européenne dans le but de retenir un opérateur touristique sur le programme de l’hôtel, de la résidence de tourisme ainsi qu’un gestionnaire sur la résidence séniors. Vous le voyez, il n’y a rien dans ce projet sur la relocalisation des activités menacées par l’érosion de la falaise !"

Autres priorités rappelées par le maire de Mers-les-Bains et vice président du Département en charge des affaires économiques : le dépôt de dossier de renouvellement du Grand Site de France Baie de Somme au mois de juin, la poursuite du Plan Vélo Baie de Somme et l'entretien des aménagements cyclables existants grâce au soutien actif du président de Région, Xavier Bertrand.


L’ETAT ET LE DÉPARTEMENT   PARLENT DU SYNDICAT MIXTE

BENOIT LEMAIRE, SOUS-PRÉFET D'ABBEVILLE
"Pour bien gérer un littoral, il faut trouver une structure qui allie à la fois de très bonnes compétences en développement économique, en protection de l'environnement, en promotion touristique... Et le Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand littoral Picard est ce type d'organisme. D'ailleurs les résultats sont là, nous avons maintenant un littoral bien valorisé, connu pour la qualité de son environnement préservé  et les aménagements nécessaires qui sont réalisés ou en passe de l'être. Je m'aperçois également qu'au delà de ce qu'il était supposé géré statutairement, il se voit confier beaucoup de projets par des collectivités mais aussi par l'Etat comme par exemple le PAPI. Cela démontre bien la confiance qui lui est accordée."

LAURENT SOMON, PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA SOMME
"Merci à Emmanuel Maquet pour son investissement et son dynamisme, ses efforts consentis pour parvenir à une réorganisation, à affirmer les valeurs du Syndicat Mixte, à rechercher une stabilisation budgétaire, avec cette volonté d'avoir de l'opérationnel sur ce territoire et de ne pas être, comme on l'entendait souvent, dans les études. 2016 aura été une année importante avec la signature du PAPI. Dans le cadre de ce plan d'actions validé récemment, la ville d'Ault fait l'objet d'une attention toute particulière.  Vous avez démontré au quotidien votre capacité à concevoir les enjeux de la Baie de Somme mais également à vous adapter à son évolution. Vous êtes soucieux de préserver la Baie, d'honorer la volonté les habitants de ce territoire et vous poursuivez une logique de sauvegarde et de valorisation. Le respect, le maintien et l'élévation des activités est également un de vos enjeux essentiels et au regard de vos résultats, notamment pour le site du Cap Hornu, vous avez démontré que vous êtes sur la bonne voie. Le Syndicat Mixte est pour nous un grand succès grâce à son ingénierie et son expertise en aménagement, en protection de l'environnement et en développement touristique."






SUR LE MÊME SUJET




VOTRE OPINION


Il vous reste caractères.


CONTRÔLE ANTI-SPAM

Combien font 4+3 ?
votre réponse :












bernard-le-nanar, le 27/01/2017 à 13h55
Affichait complet? une photo! une photo !
Gérald.P, le 27/01/2017 à 19h13
Ault: Cette "ville" a besoin d'être dynamisée sur tous les plans. Son potentiel est intéressant de part sa situation et son architecture. Je soutiens les projets en cours et trouve dommage que certain n'y voit que de la polémique. La piste cyclable semble être une évidence pour relier Ault/Cayeux, ainsi que l'aménagement des pieds de la falaise éclairé et aménagé en promenade. En effet certaine portions sont en phase de sédimentation. Un simple talutage (terre) suffit à protéger durablement.
jcchamaillard, le 01/02/2017 à 08h40
Monsieur le Président. Très bien vos vœux, mais il manque une information importante car vous avez omis d'indiquer comment vous allez régler le problème d'odeurs nauséabondes et de pollution de la Baie de Somme, engendré par les rejets d'eau de lavage des moules dans les fossés du centre conchylicole du Crotoy. Les riverains ne souhaitent pas passer un nouvel été sans travaux. Monsieur le Préfet attend pour fin mars 2017 que vous lui présentiez les moyens que vous comptez
RESTER INFORMÉ
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, Place de l'Amiral Courbet CS 50728 80142 Abbeville Cedex