Flux RSS
Suivez-nous sur Twitter
Facebook
LA STRUCTURE
AMÉNAGEMENT
MILIEUX NATURELS
GRAND SITE
Label Grand Site : à un an du renouvellement

Etat, Région, Département, Conservatoire du littoral, Syndicat Mixte, élus et acteurs locaux se sont réunis pour dresser un bilan des actions menées et évoquer les perspectives d’avenir d’un territoire vivant, habité et visité.

Le 11 avril 2016, mis à jour le 10 mai 2016
Temps de lecture
4min
Tous les articles  |
Label Grand Site : à un an du renouvellement Crédit photo : DR

En ouvrant le comité de pilotage 2016 du Grand Site de France Baie de Somme, Emmanuel Maquet a tenu à rappeler le rôle essentiel joué par le sénateur Jérôme Bignon de 1998 à 2008, lorsqu’il présidait le Syndicat Mixte.
Ramsar, classement du site du Marquenterre, club des plus belles baies du monde, réseau Natura 2000, plan vélo, lancement de l’opération Grand Site, l’élu est en effet parvenu à impulser une dynamique couronnée en 2011 par la décision de la Ministre Nathalie Kosciusko-Morizet d’accorder le précieux label à la Baie de Somme et à son avant pays. "Ce succès nous le devons aussi à toutes les forces vives qui au quotidien préservent notre authentique différence naturelle, l’ADN de notre Côte picarde. Je pense aux représentants des communes adhérentes au Syndicat Mixte, aux communes non adhérentes qui appartiennent au périmètre du Grand Site, aux EPCI, aux services de l’Etat, de la Région, du Département, du Conservatoire du Littoral, et particulièrement à l’investissement d’hommes et de femmes pour leur territoire. Aujourd’hui, je souhaite que nous rassemblions nos efforts afin de développer de manière encore plus significative un tourisme authentique où on offre au visiteur une expérience du lieu, un tourisme respectueux des habitants et de leur cadre de vie, un tourisme générateur d’emplois durables, non délocalisables"

Développement local et gouvernance partagée
Le sous-préfet Jean-Claude Geney a souligné que le label Grand Site était une distinction rare qui devait se conjuguer avec l'ensemble des plans de prévention des risques naturels et intégrer le programme d'actions de prévention des inondations.
"Il faut voir ces contraintes comme étant à la fois autant d'éléments visant à la reconnaissance de la beauté de ce territoire et concourant à sa préservation, a-t-il précisé. Si nous ne voulons pas tuer la poule aux œufs d'or, il faut donc continuer à préserver ce territoire et le faire vivre."
Une intervention partagée par Anne Vourc'h. La directrice du réseau des Grands Sites de France a indiqué qu’aujourd'hui sur le plan national 14 sites bénéficiaient du label et que 26 autres travaillaient pour l’obtenir. "Le label est attribué pour 6 ans à un territoire dont les sites classés en sont le cœur. Ces derniers représentent la pointe de diamant, soit 1,5% du territoire français. Il ne s'agit pas d'une politique de tourisme ou de vitrine, c'est une politique de gestion territoriale innovante menée par l'État. Les piliers sont la préservation, le développement local et la gouvernance partagée."


RETOUR  D’EXPÉRIENCES

Sports nautiques, activités équestres, offres de guidage et de découverte pédestre, pêche professionnelle, agriculture et élevage, chasse au gibier d’eau, industrie du galet, écomobilité : le comité de pilotage a été l’occasion pour de nombreux acteurs du territoire de s’exprimer.

"Notre souhait est de structurer les centres nautiques, d'associer les acteurs à la labellisation de stations nautiques mais aussi de promouvoir une culture locale du nautisme auprès de nos jeunes."
Arno Dambreville - école de voile Eveils
 
"Nous allons poursuivre l'aménagement de points d'accueil équestres, structurer l'offre en proposant des itinéraires bien précis pour éviter certains débordements, fédérer les acteurs locaux autour des bonnes pratiques."
Michel Crespel - association des cavaliers et meneurs des trois baies

 "Nous devons faire face à un problème de saisonnalité et de concentration de l'activité sur le littoral. Notre souhait est de proposer de plus en plus de sorties dans la vallée et plus tard en saison."
Jean-Michel Lecat - syndicat professionnel des guides nature en Picardie

"Malgré la position idyllique de la pêche à pied professionnelle en Baie de Somme, nous devons faire face à la baisse de la pêche embarquée, la fluctuation du gisement et des ressources mais aussi à l'émergence de marchés concurrentiels."
Thierry Ruellet - groupe d'étude des milieux estuariens et littoraux

"L'agriculture dans les Bas-Champs est en difficulté. Pour nous en sortir nous travaillons sur différentes thématiques : la production biologique, les races bovines, la production fourragère, la pomme de terre primeur de la Baie de Somme et la mise en place de circuits courts."
Emmanuel Noiret - association des paysans du sud de la Baie de Somme

"Nous nous attachons à maintenir l'accès des huttes aux locaux, à préserver la biodiversité. La chasse n'a pas besoin d'être défendue mais d'être expliquée."
Jean Pilniak - fédération des chasseurs de la Somme

"L'industrie du galet participe à la gestion du trait de côte et est génératrice de près de 300 emplois. Intégrée dans de grands ensembles naturels, elle recrée des milieux qui vont servir au territoire."
Laetitia Paporé - union nationale des industries de carrières et matériaux de construction

"Nous souhaitons aussi développer la mobilité sur le territoire et élargir la saison en travaillant plus sur l'intérieur de la destination."
Xavier Mennesson - association Zéro Carbone




  icone_pdf Présentation PowerPoint (7Mo)



EN IMAGE





SUR LE MÊME SUJET




VOTRE OPINION

pascal, le 12/04/2016 à 09h59
Magnifique notre baie de somme mais quand est il de l'aménagement de notre beau village d'Ault ??? Beaucoup de projets sur le littoral et peu ou pas à Ault hormis le projet bancale du Moulinet. État catastrophique de l'activité économique, fermeture en cascade des magasins, boulanger, coiffeur, traiteur, boucher charcutier,fleuriste,médecin, hôtel restaurant .... Est ce une malédiction ???
jules, le 14/04/2016 à 12h11
En réponse a Pascal, d'après l'article sur la cérémonie des voeux, "En 2016, notre projet prendra pleinement son rythme", M.Maquet a justement placé Ault dans l'une de ses 5 priorités...Donc, patience !
jfranco, le 14/04/2016 à 15h54
+1 avec Jules. Emmanuel Maquet est arrivé à la présidence du Syndicat Mixte il y' a à peine 1 an. Son message a été clair bien avant son début de mandat : Ault, la commune la plus sinistrée de la région, doit être remise en avant.
jacques80, le 15/04/2016 à 14h11
@jfranco @jules Je ne vois pas précisement quelles sont les mesures en faveur de cette commune?! A part un effet d'annonce en début d'année, du nouveau???
RESTER INFORMÉ
Je souhaite recevoir le magazine Baie de Somme et d'autres infos du Syndicat Mixte
POUR NOUS JOINDRE
03 22 20 60 30 ou nous écrire
Syndicat Mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard - 1, Place de l'Amiral Courbet CS 50728 80142 Abbeville Cedex